Pages

samedi 30 juin 2012

Un dimanche au Hellfest 2012 ! (partie 2)






Le dilemme qui se présente tous les ans au Hellfest est de choisir quels groupes aller voir...cette année, les groupes que je mettais promis de ne pas louper se suivaient et ne jouaient pas simultanément, il n'y aura donc pas trop de regrets au sortir de cette journée...


Après quelques problèmes de trajet, finalement, l'arrivée en enfer ne se fera malheureusement qu'à 11h, j'aurais donc loupé le set de L'Esprit Du Clan...c'est dommage car je voulais vraiment voir ce que rend le groupe sur scène. D'après les échos, leur set aura vraiment été pas mal voire impressionnant avec des circle-pits en pagaille et un grand wall of death dès 10h30-11h !


C'est donc avec les belges de Do Or Die sur la MainStage 2, que je vais attaquer mon fest 2012, bière à la main, bien entendu ;-). Avec leur hardcore/metalcore bien huilé, Do Or Die va me mettre progressivement dans l'ambiance du fest. Un groupe que je ne connaissais pas du tout, sympathique qui se dépense vraiment sur scène. Les deux chanteurs se complètent plutôt bien et la lourdeur de leur composition est vraiment intéressante. Rien de bien original toutefois, malgré quelques breakdowns bien sentis.
A noter, que les belges auront terminé leur set par une reprise de "Roots Bloody Roots" de Sepultura qui fait toujours plaisir à entendre en live et qui rappelle forcément des souvenirs...! Bref, un bon premier petit concert qui m'aura donc mis doucement dans le bain.
 
Do Or Die : 1er concert de la journée !




S'ensuit sur la MainStage 1 Girlschool un groupe féminin de rock à l'ancienne. Pour résumer, du rock bien pêchu avec une bonne énergie pour ce groupe aux 30 ans de carrière ! Cela ressemble tout de même beaucoup à du Motörhead...
Rien de bien original donc mais il est toujours plaisant de voir du bon rock joué avec autant d'énergie et de plaisir.
Je n'avais pas forcément prévu dans mon programme de voir ce groupe à la base, mais finalement, aucun regret, c'était sympa et frais...surtout à 12h15, un dimanche au soleil ! 

Girlschool !




Bon ok, tout ça c'est bien gentil, on s'échauffe doucement, mais il est déjà 13h et il va vraiment falloir s'y mettre sérieusement, à quand le gros son ?
Et bien, n'attendons pas plus longtemps, ce qui va suivre va enfin passer aux choses sérieuses...voici All Shall Perish ! All Shall Perish c'est du metalcore, genre tout à fait à la mode mais toujours efficace, avec quelques passages mélodiques mais aussi une voix assez variée.
C'est d'ailleurs la très grosse voix du chanteur qui a littéralement focalisé mon attention, cette voix est vraiment impressionnante, passant de cris aigus à des passages gutturaux. Le son est vraiment ultra puissant et bien équilibré, ce qui est très appréciable pour ce style de musique. A noter également une très belle prestation du batteur, avec des rythmiques parfaitement maitrisées.
Bref, la première bonne découverte de mon Hellfest sera à mettre à l'actif des californiens !

All Shall Perish : 1ére bonne découverte !




Après une petite matinée qui nous aura échauffé en douceur, et la première découverte de la journée, il est déjà 13h30 et le ventre crie famine ! Puisque un "trou" semble se profiler, hop on se dirige vers les cabanons de restauration...alors au choix les traditionnels kebab ou autres américains mais aussi crêperie, restau mexicain etc, etc...bon la nourriture n'est toujours pas donnée mais qu'importe la quantité est là et on mange quand même pas mal !
Très bon point au nouveau site pour les parasols à proximité des points restau, c'est toujours agréable de pouvoir se poser tranquillement pour manger, surtout quand le soleil chauffe malgré tout ! :-)

C'est l'heure de manger...santé !




Aller, on y retourne, qu'est-ce qui nous attend ? August Burns Red, groupe que j'ai déjà écouté en album sans avoir trop donné suite...et bien, c'était une belle erreur !!
Une nouvelle fois le metalcore américain est à l'honneur, mais quelle claque ! Le son était tout simplement gigantesque et parfait. C'est terriblement violent, et c'est ce que l'on demande. Les rythmiques sont accrocheuses, mention spéciale d'ailleurs au guitariste qui maitrise parfaitement ce qu'il fait et qui nous délivre des parties techniques impressionnantes ! 
De nombreux breakdowns sont là pour casser les riffs rapides et techniques et surtout pour nous casser les cervicales, ce qui donne une ambiance vraiment sympa et amène une touche d'originalité à un style ultra connu aujourd'hui !
Vous l'aurez compris, August Burns Red aura été ma grosse découverte de ce début d'après-midi, et à en voir la fosse, le groupe en a convaincu plus d'un, en témoigne les circle-pits ou autres pogos à répétition...!
D'ailleurs, au moment où j'écris cet article, j'ai téléchargé et j'écoute en boucle leur album "Messengers", je vous en reparlerais je pense... ;-)
August Burns Red : 1ére claque !




Voici maintenant Black Label Society. J'avoue que je voulais les voir à la base plus pour le prestige de voir Zakk Wylde et d'enfin connaître ce phénomène que pour leur style musical.
Pas grand chose à dire, du gros rock sympa sauf que le groupe n'a vraiment pas beaucoup pris le temps de communiquer, ce qui est dommage tant certains groupes montrent tellement de plaisir d'être là...
La voix de Zakk est un peu trop aiguë à mon goût et ne va pas avec le reste de leur musique (je vais me faire tuer par les fans...).
Le gros point noir de leur set aura été le solo de prés de 10 minutes de Zakk ! Ok c'est un grand guitariste (personne n'en doute je pense) mais sur un set de 45 minutes...ça fait long tout de même, surtout pour un solo vraiment répétitif !
Finalement, leur set aura été pas mal, avec une très bel accueil du public, mais sans plus, je pourrais au moins dire que j'ai vu en live la légende Zakk Wylde...!

Black Label Society et sa légende Zakk Wylde !




La suite devait être pour moi Walls Of Jericho, malheureusement un petit coup de fatigue s'est fait sentir, il était donc temps d'aller se promener dans le fest. Dommage car apparemment le retour de la prestation des américains a eu l'air d'être intéressant, quelques problèmes de son, mais une ambiance de folie dans le pit apparemment...à mettre dans la catégorie à voir absolument lors des prochaines éditions ! ;-)


Cette petite pause n'était tout de même pas choisi au hasard, puisque s'enchaîneront ensuite Hatebreed et Devil Driver,  rien que ça !



A suivre...





  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire