Pages

mardi 7 octobre 2014

Infographie : bilan des festivals français de l'été 2014 !















Comme cela en devient une tradition désormais, le site de Télérama, propose une infographie concernant les festivals français. Il est, comme tous les ans, sujet de la fréquentation de l'ensemble des festivals de l'été. Comme les autres années, les festivals étudiés sont des festivals de musique actuelle, de plus de 15 000 spectateurs et qui se sont déroulés entre le 15 mai et le 31 août 2014. Je vous laisse découvrir :







Qu'en apprend-on ? Outre le fait que Stromae, troisième artiste le plus demandé en France, a fait bondir, en bonne partie,  la fréquentation moyenne des festivals français, rien que ça ! Oui Stromae, ce belge anorexique, aux oreilles décollées, au look dandy insupportable et à la "musique" qui l'est tout autant. Mais je m'égare, là n'est pas le sujet...

Ce que l'on remarque dans un premier temps, c'est que la carte s'est particulièrement étoffée par rapport à celle de l'an dernier ! En effet, l'an passé, 36 festivals dépassaient la barre des 15 000 festivaliers, contre 50 cette année !
Sur ces 50 festivals, 32 ont gagné en affluence, 10 ont eu une fréquentation stable et 8 ont perdu des festivaliers.
Les festivals français ont donc le vent en poupe, avec une fréquentation en hausse de plus de 23% en moyenne cette année, passant d'environ 2,2 millions de festivaliers en 2013 à 2,7 millions en 2014.
Les Vieilles Charrues, obtient comme tous les ans, la palme du festival le plus fréquenté avec pour cette année, 225 000 festivaliers sur 4 jours. Le Solidays occupe, quand à lui, toujours la seconde place, avec un peu plus de 175 000 spectateurs.


Mais, qu'en est-il de nos festivals de metal ?
Et bien, l'on peut dire que 2014 aura encore été une année faste pour eux. Bien que le Sonisphere n'ait pas eu lieu en France cette année, le Motocultor Festival en a profité pour occuper la très prestigieuse place du deuxième festival de metal français, accueillant cette année 17 000 spectateurs. Il apparaît donc pour la première fois dans l'infographie et est passé tout simplement de 4 500 metalheads en 2010 à 17 000 cette année, soit une augmentation de 278% en 4 ans !
Le Hellfest n'est bien évidemment pas en reste, retrouvant même la troisième place des fest français, qu'il occupait en 2012, avec 150 000 metalleux réunis en 2014 (152 000 officiellement), soit une hausse de 34% (7éme hausse la plus importante) par rapport à 2013, record battu ! L'affiche historique n'y est bien sûr pas pour rien dans cette fréquentation record.
Comme le dit si bien Télérama : "un succès qui confirme la reconnaissance durable et l'engouement d'un public toujours plus large pour le metal en France...", je n'aurais pas dit mieux. ;-)

Le prix des pass 1 jour, reste par contre le plus élevé de l'hexagone, coûtant 79€, quand le prix d'un billet moyen coûte en moyenne 38€.
Cette différence reste tout de même à relativiser, puisque, si l'on compare ce tarif à celui des Vieilles Charrues, par exemple, certes le pass est plus cher à la journée (63€ en calcul brut pour le Hellfest contre 40€), mais, quand l'on rapporte cela aux nombres d'artistes présents, et par conséquent visibles, cela change légèrement la donne. Ainsi quand l'on compare les 160€ des Vieilles Charrues pour un pass 4 jours et 66 artistes et les 190€ du Hellfest pour 160 artistes sur 3 jours, on obtient 2,42€ par artiste pour les VC contre 1,18€ pour le HF. Et ouais ! :-)
Et puis bon, quand on vit de l'intérieur le festival, son affiche exceptionnelle, son décor unique et son organisation impeccable et aux petits oignons, on ne regrette, finalement, jamais réellement d'investir une telle somme.


En conclusion, cette infographie nous montre que tout comme l'ensemble des festivals français, les festivals de metal se portent toujours aussi bien, voire de mieux en mieux. La fréquentation est de plus en plus importante, les festivals grossissent progressivement, les affiches sont de plus en plus riches. Ce qui est marquant, outre l'impressionnante régularité et le développement toujours plus important du mastodonte Hellfest, c'est que, plein de "petits" festivals locaux, à l'image du Motocultor, ne cessent de progresser, de proposer de plus en plus de pointures françaises, mais aussi européennes et internationales, sur leurs affiches. Alors quand en plus la qualité d'organisation est au rendez-vous, on ne peut que féliciter les associations et autre organisateurs qui se démènent pour offrir aux passionnés des festivals dignes de ce nom.
Le metal en France est en pleine forme, merci pour lui !


Ah au fait, je n'ai absolument rien contre les belges et leur artiste vedette, mais pour moi, la musique belge, c'est plutôt ça... ! ;-)










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire