Pages

samedi 2 mai 2015

Live report : Born To Burn, Holding Sand, Beyond The Styx et Klone à Tours.















Le 24 avril dernier, était proposé, à La Belle Rouge de Joué-Les-Tours, une soirée metal alternatif, soirée qui, personnellement, lancera les concerts de l'année 2015 ! Et ce soir, ce sont trois jeunes groupes locaux que je ne connais pas ou alors très peu, Born To Burn, Holding Sand et Beyond The Styx, ainsi que les références du rock/metal progressif français, Klone, venus défendre leur dernier chef d'oeuvre en date, "Here Come's The Sun", qui vont défendre leurs qualités musicales.
Première expérience personnelle à La Belle Rouge et première surprise : quel petit cadre champêtre  ! De l'extérieur, et de l'intérieur aussi d'ailleurs, on a l'impression que l'on est dans une simple maison. La salle est petite, la scène aussi, tant mieux, la proximité avec les groupes en sera renforcée.






C'est donc Born To Burn qui lancera les hostilités. Ce jeune groupe, formé en 2013, nous propose du metal hardcore avec de petites doses d'alternatif. Et bien, pour un groupe qui n'a que deux ans d'existence, on peut dire que ça tabasse pas mal ! 
L'énergie déployée est impressionnante et les breaks bien placés retournent déjà le public présent. Le groupe est bien présent, heureux d'être là et nous le prouve allégrement grâce à ce set court (un peu moins de trente minutes) mais particulièrement intense.
L'impression que m'aura laissé la prestation est bien meilleure que les quelques extraits studios que j'ai écouté avant le show (ou le son révèle quand même pas mal la jeunesse du groupe). 
Et puis, terminer un show par une reprise de "Roots Bloody Roots", c'est quand même plaisant !


La jeune formation de Beyond The Styx.




Vient ensuite Holding Sand. Changement léger d'univers, puisque le style du groupe est orienté vers du post-hardcore alternatif, style un peu moins rentre dedans mais qui semble également plus fourni. Le groupe est lui aussi plein d'énergie, et malgré quelques petits problèmes techniques apparents, au niveau des retours surtout, la qualité du son est presque irréprochable. Presque, car j'ai trouvé que le son de la voix était très légèrement en retrait, dommage car la voix claire du chanteur est vraiment agréable (elle fait penser à Brock Lindow de 36 Crazyfists) et accompagne parfaitement les passages criés. 
Les cinq membres sont à fond, bougeant dans tous les sens, et la scène est du coup vraiment trop petite, le chanteur et le guitariste descendant d'ailleurs à plusieurs reprises dans la fosse. 
Une superbe prestation donc, bien menée, pour un groupe qui n'est pas si vieux non plus (huit ans) mais qui paraît déjà très bien rodé.


Holding Sand, un groupe prometteur.




La chaleur de la petite pièce et des 150 à 200 spectateurs présents va encore monter un peu plus d'un cran avec la prestation de Beyond The Styx. Fini l'émotion, place à la guerre ! Fini l'alternatif, place au core ! On oscille entre le hardcore au niveau musical et le death pour les breakdowns de folie et le chant guttural. Un beau mélange de genre donc qui colle parfaitement au live. Une violence de tous les instants, un groupe qui donne tout et qui sue à grosses gouttes, rien de tel pour définitivement retourner le pit ! Le brisage de nuques (et de nez apparemment...) aura été le leitmotiv de la prestation. En même temps, vu l'efficacité des compositions, la puissance dégagée et l'invitation à des mosh de folie, il ne pouvait qu'en être de la sorte. 
Superbe découverte donc pour moi, pour un groupe que je connaissais vraiment à peine. Je vous le recommande d'ailleurs chaudement.


Beyond The Styx, la violence à l'état pur ! 




Enfin, il est déjà temps d’accueillir la tête d'affiche de la soirée : Klone. Je pense qu'il n'est aucunement utile de vous présenter le groupe. Malheureusement, comme lors de leur show de 2012 à Montluçon, pas mal de metalleux ont déjà quitté le site...tant pis pour eux, ils auront loupé un set tout simplement grandiose ! Car Klone est aujourd'hui le fer de lance du metal progressif français, il n'a désormais plus à nous le prouver, que ce soit en studio ou en live. Pourtant, mes attentes, après la sortie du dernier et encore plus progressif (se rapprochant de plus en plus du rock prog.) album, "Here Comes The Sun", étaient très hautes.
Le son aura été une nouvelle fois irréprochable, parfaitement équilibré entre tous les instruments, pour transmettre sans aucun mal l'alliance parfaite entre les ambiances envoûtantes et aériennes et la puissance destructrice des riffs metalliques !
Le comble, c'est que le groupe arrive toujours à nous transporter, à nous faire nous évader, sans nous ennuyer, et à toujours nous donner envie de bouger.
Et que dire de la voix de Yann Ligner ? Parfaite est le mot approprié je pense, même encore plus impressionnante en concert que sur CD, c'est dire ! Très puissante sans jamais être forcée, envoûtante sans jamais tomber dans l'ennui, ne serait-ce au final pas la définition de la musique de Klone ?
Un set également très bien équilibré entre morceaux récents très progressifs et morceaux plus anciens et plus violents. Les deux chansons beaucoup plus rock progressif et atmosphérique "Fog" et "The Drifter", bien qu'encore plus aériennes, ne dénotent absolument pas avec le reste du set, étant placées au milieu, entre des chansons plus "énervées". Une bonne revue des trois derniers albums aura été effectuée, tous les singles et les hits du groupe également (en tout cas, toutes les chansons que j'attendais).
Le groupe, toujours très simple et proche de son public, aura été aux anges et Yann nous aura même gratifié de sa traditionnelle descente dans la fosse, pour chanter au milieu de son public.
Public qui aura été, comme à chaque fois que j'ai vu le groupe en live, totalement conquis en fin de set, ne voulant absolument pas terminer cette heure de magie. Et puis, comme d'habitude, "Army Of Me" viendra conclure en apothéose cette sublime prestation.
Klone est grand, il nous le démontre à chaque nouvelle sortie et à chaque nouveau concert, chapeau Messieurs !


Klone, un concert une nouvelle fois fort en émotions.

Setlist Klone : 

Immersion
The Dreamer's Hideaway
Give up the rest
Siren's song
Fog
The Drifter
Immaculate Desire
Rocket Smoke
Nebulous
Army of me (Bjork cover)




Vous l'aurez remarqué, cette soirée à La Belle Rouge, aura été particulièrement riche et de qualité, avec de jeunes groupes en devenir et une tête d'affiche une nouvelle fois monstrueuse; de quoi lancer parfaitement la saison des concerts et festivals...! Merci à tous les groupes et aux organisateurs pour cette magnifique soirée. Place au Metal Culture(s) de Guéret désormais ! \m/











2 commentaires:

  1. Enorme (tout) petit concert à Tours! C'est vraiment dommage pour Holding Sand qu'on ait pas pu entendre la voix du chanteur, surtout quand on était tout près (le son ne rendait vraiment pas génial quand on était près).

    Sinon Klone ben... énormissime! Ils ont vraiment tout des grands (je pense à Alter Bridge notamment), ils déménagent, ils sont énergiques, ils sont charismatiques... *soupir*.
    Bref pour tous ceux qui ne les ont encore jamais vu : vous manquez quelque chose!!

    RépondreSupprimer
  2. Oui, le son n'était pas toujours excellent malheureusement.
    Oui Klone, c'est encore plus impressionnant en live !

    RépondreSupprimer