Pages

samedi 16 janvier 2016

Bilan de l'année 2015 (dernière partie).
















Après une première partie du bilan de l'année 2015 qui aura récompensé les découvertes, les albums pas assez écoutés, les révélations live et les concerts de l'année, il est temps de passer à la dernière partie du best-of.




Plus bel artwork :

#5 In Times - ENSLAVED

#4 Tales Of The Black Dawn - DAGOBA


#3 Here Comes The Sun - KLONE
#2 Dormant Heart - SYLOSIS

#1 The Plague Within - PARADISE LOST




Album de l'année :

#5 Sol Invictus - FAITH NO MORE

#4 In Times - ENSLAVED

#3 Pylon - KILLING JOKE

#2 VII Sturm Und Drang - LAMB OF GOD

#1 Dormant Heart - SYLOSIS
                                                      



A la cinquième position de l'album de l'année se retrouve "Sol Invictus" de Faith No More. Leur excellent show au Hellfest 2015 m'a énormément donné envie de me pencher sur le dernier opus des Américains, qui nous ont livré, après 18 ans d'absence, un album très riche et varié dans leur style si personnel. Excellent !
Après avoir été lauréat de la découverte de l'année 2014, et deuxième dans la catégorie révélation live, Enslaved place "In Times", son treizième album, à la quatrième place de l'album de l'année 2015. Un album de black metal progressif qui allie violence, ambiances aériennes et mélodies, à la perfection. A écouter sans modération !
Killing Joke, lui aussi dans son style si caractéristique, place "Pylon", son seizième album studio, à la troisième place ! Avec cet album, un peu plus métallique que le précédent mais toujours très axé coldwave et indus, les Anglais ont signé un des albums de l'année 2015 ! Chaque titre, pourtant simple dans sa structure, est terriblement efficace et nous fait au final secouer la tête sans discontinuer.
Lamb Of God a réussi le pari de proposer un opus alliant le groove metal, que nous lui connaissons bien, avec quelques petites touches d'originalités bienvenues. C'est simple "VII Sturm Und Drang" est un concentré de tubes et d'hymnes de metal, qui font du groupe une référence incontournable.
Enfin, sur la première marche du podium, nous retrouvons une nouvelle fois "Dormant Heart" de Sylosis. Le trash mélodique très moderne des Anglais, technique, énergique, puissant et surtout très efficace, en font une référence dans le genre. Sylosis est tout simplement le groupe de l'année !




Chanson de l'année :


#5 Cone Of Shame - FAITH NO MORE
#4 Autonomous Zone - KILLING JOKE
#3 512 - LAMB OF GOD
#2 Building With Fire - ENSLAVED
#1 Victims And Pawns - SYLOSIS




"Cone Of Shame" de Faith No More représente parfaitement ce qu'est la musique de Faith No More. Tout y passe : paroles parlées, chantées, criées, arpèges, riffs en sons clairs, en sons saturés, et le magnifique crescendo dans l'intensité, du Faith No More dans toute sa splendeur !
J'ai découvert "Autonomous Zone" de Killing Joke lors de leur concert au Hellfest 2015, et je vous garantis que l'intro m'est restée dans la tête pendant de longs mois après... Une incitation au headbanging et une quatrième place assurée.
Tout comme pour Killing Joke, Lamb Of God nous avait joué en exclusivité "512" au Hellfest. Bien que légèrement différente des autres compositions, c'est surtout son riff d'introduction qui s'encre en tête et cette rythmique si marquée... un régal ! Une chanson qui s'écoute aisément en boucle.
Je pense que si vous n'avez jusque là jamais écouté ce que propose Enslaved, en écoutant Building With Fire, vous serez conquis ! Le style black mélodique des Norvégiens y est parfaitement retranscrit avec cette alternance chant clair (avec une voix magnifique qui plus est)/chant grawlé de toute beauté ! 
Oh my god cette chanson, ça c'est du trash ! La voix de Josh Middleton, juste parfaite, les riffs acérés, le rythme soutenu, les solos de fou, le refrain mélancolique, tout est fait pour que "Victims And Pawns" de Sylosis soit la chanson de l'année 2015 !  




Evènement attendu en 2016 : 


#5 Nouvel album - GOJIRA


#4 DOWNLOAD FESTIVAL FRANCE 2016


#3 RAMMSTEIN - Hellfest 2016


#2 Shores Of The Abstract Line - HYPNO5E


#1 MACHINE HEAD Coopérative de Mai




Ai-je vraiment besoin de vous expliquer que chaque nouvelle sortie de Gojira crée une attente dans le monde entier ? Alors, lorsque le groupe nous parle de studio, sur sa page Facebook  et nous montre une partie du processus de création, l'excitation monte forcément. Vivement le prochain album !
Lorsque les rumeurs sur l'organisation d'un Download Festival en France sont arrivées, beaucoup ont cru qu'elles étaient infondées... Et pourtant il y aura bien un deuxième gros festival en France en 2016 ! Les têtes d'affiche promettent, ne reste plus qu'à voir le reste de la programmation désormais...
Dire que le Hellfest tient enfin une très grosse tête d'affiche avec Rammstein serait peut être exagéré. Mais dire que Rammstein s'arrêtera pour la première fois sur les terres Clissonnaises ne relève plus du fantasme, cela se concrétisera en 2016 ! Pour les chanceux qui ont pu avoir des pass surtout...
Hypno5e franchit les étapes à vitesse grand V et figure désormais parmi les groupes de metal français qui comptent. Après le chef d'oeuvre "Acid Mist Tomorrow" qui a placé la barre très haute et a fait basculer le groupe dans cette catégorie, je peux vous garantir que l'attente autour du nouvel album est grande, d'autant plus que la sortie a été retardée... Ça tombe bien, il arrive très prochainement désormais.
Cela fait 7 ans que je n'ai plus eu l'occasion de voir Machine Head en live... Toujours attendu sur les affiches des plus gros festivals, le groupe a annoncé l'an passé qu'il ne voulait plus forcément y participer... L'annonce du passage du groupe à la Coopérative de Mai de Clermont-Ferrand pour un concert rallongé, sans première partie, fait forcément briller les yeux et mourir d'envie les metalleux des environs...


Et vous, quels groupes classeriez vous dans les différentes catégories ?




Je n'avais jusqu'ici pas eu l'occasion de rendre hommage à Lemmy, parti il y a quelques jours de cela alors qu'il venait de fêter ses 70 ans. Evidemment le reste du groupe a, peu de temps après, annoncé que Motörhead était fini... J'aurai donc eu l'immense honneur de voir la dernière date du groupe en France, malgré un Lemmy déjà bien affaibli, fatigué et rongé par la maladie, mais bel et bien debout pour jouer du rock n' roll... Un rockeur comme il n'en existera plus beaucoup, un homme généreux et un artiste hors pair s'est éteint, il va nous manquer, ils vont nous manquer... Le plus bel hommage sera d'écouter du Motörhead, à fond, avec une bonne bouteille de whisky, à boire sans modération !
R.I.P. Lemmy ! 
















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire